4

03

2013

Le bobard « calculette »



13 janvier 2013. Trois cortèges remplissant chacun la Place d’Italie, la Porte Maillot et la Place Denfert-Rochereau, près de quatre heures entre les premiers et les derniers arrivés sur le Champ-de-Mars qui n’a pas pu accueillir tout le monde et qui occupe une surface de 243 000 mètres carrés, des trains spéciaux et plus de 900 cars.

Voilà pour l’incontestable et incontesté. Pourtant la police évalue le nombre de manifestants à 340 000 et les médias, relais complaisants, reprennent en chœur ces chiffres minimalistes ; quant à eux, les organisateurs de la « Manif pour tous » ont compté plus de 800 000 participants, photos et comparaison à l’appui (…). Ces derniers éléments permettent de rendre compte de la mauvaise foi des médias, notamment de l’AFP qui estimait le nombre de personnes au concert de J. Hallyday à 700 000, sur un Champ-de-Mars rempli seulement aux deux tiers.

Libération publie le soir même de la manifestation du 27 janvier un article sur les méthodes « artisanales » de comptage de la police : le doute s'installe quand cela concerne les officines partisanes.

Libération publie le soir même de la manifestation du 27 janvier un article sur les méthodes « artisanales » de comptage de la police : le doute s’installe quand cela concerne les officines partisanes.

En revanche, pour la manifestation pro-Loi Taubira du 27 janvier, Libération titre avec le nombre évalué par les organisateurs (400 000) et les autres médias de l’oligarchie s’étonnent du résultat estimé par la police (150 000). Alors que les médias avaient retranscris religieusement le rapport de la préfecture de police que justifiait son estimation pour la Manif pour tous, Libération publie le soir même de la manifestation du 27 janvier un article sur les méthodes « artisanales » de comptage de la police : le doute s’installe quand cela concerne les officines partisanes.

L’entretien avec le général Dary au sujet de la manifestation du 13 janvier, lui, n’a pas été repris par les médias. L’ancien gouverneur militaire de Paris avait repris les calculs, souligné que le comptage s’est fait trop tôt (13h) et estimé le nombre de manifestants à plus de 800 000. De même, hormis Minute, aucun grand titre n’a repris l’idée d’un calcul du vrai nombre de manifestants le 13 janvier en se fondant sur le nombre de téléphones portables allumés…

Aux mois de novembre et de décembre déjà, les médias avaient minimisé la manifestation contre la dénaturation du mariage (70 000 personnes selon la police, plus de 100 000 selon les organisateurs à Paris le 17 novembre) et qualifié plus tard la manifestation du 16 décembre des pro-mariage gay de « mobilisation importante » (Le Monde) tandis que le Salon beige et Nouvelles de France avaient publié des photos de cette manifestation qui n’allaient pas dans le sens de cet emballement. La manipulation la plus criante provient, une nouvelle fois, de l’AFP. D’une part, l’agence a mis en ligne des vidéos aux images soigneusement sélectionnées : sœurs religieuses dans les défilés, coupes de cheveux militaires et interview avec des manifestants aux propos hésitants. D’autre part, l’AFP achève ses brèves et ses vidéos portant sur les opposants à la réforme avec des images ou des déclarations de partisans du mariage homosexuel, présentés sous un bon côté. A l’inverse, les brèves de l’AFP qui relatent les événements de la manifestation du 27 janvier reprennent les chiffres des organisateurs, leurs déclarations et leur slogans pour terminer en citant les sondages qui donneraient raison au projet de Madame Taubira, dont les propos sont aussi repris en guise de conclusion. L’AFP manie ainsi l’art subtil de la manipulation médiatique par les mots, les images et le ton de ses articles.

Petite manipulation par l’image : la manifestation des pro-mariage gay du 27 janvier illustrée par une photo de la Manif pour tous du 13 janvier.

Petite manipulation par l’image : la manifestation des pro-mariage gay du 27 janvier illustrée par une photo de la Manif pour tous du 13 janvier.

La manifestation pro-mariage gay du 27 janvier a assurément connu un meilleur traitement médiatique avec en prime une petite manipulation par l’image : la manifestation des pro-mariage gay du 27 janvier illustrée par une photo de la Manif pour tous du 13 janvier.

Enfin, les bons conteurs de l’information médiatique (Le Monde, Libération ) décrivent l’attitude ferme du gouvernement face à la manifestation du 13 janvier comme un maintien juste de ses engagements. En revanche, lorsque 30 000 manifestants se rassemblent en Russie (sur une population de 120 millions, deux fois la France), un vent de « printemps arabe » souffle contre le gouvernement de Vladimir Poutine.

Dans ce cas, concluons qu’un ouragan se prépare en France pour le printemps et il n’est sûrement pas arabe.