Retrouvez les Bobards d'Or sur les réseaux sociaux
Le Bobard Diafoirus

Ah les journalistes et la médecine officielle ! Ce terrain de jeu si bien borné, où la parole vraie est dispensée par les tenants du médicalement correct : bien fou qui s’aventure au-delà ! Peut-être est-ce simplement par manque d’intérêt, mais le devoir d’information en matière médicale se restreint souvent à répéter les directives gouvernementales dictées par les laboratoires pharmaceutiques, rarement à chercher les contradictions de l’Afssaps ou à donner la parole aux cobayes involontaires. Vous souvenez-vous de Mme Bachelot, ministre de la Santé et docteur en pharmacie ? Elle avait commandé quelque 50 millions de doses de vaccins H1N1 à ses anciens confrères, avec la ferme intention de vous les inoculer. Bien peu de médias ont osé rappeler les liens entre Mme Bachelot et la juteuse industrie pharmaceutique. Peut-être y avait-il trop d’argent en jeu… Dans le domaine médical, nos journalistes mentent par conflit d’intérêts, par paresse, quand ce n’est pas par omission, oubliant alors leur devoir de donner tous les points de vue et non seulement ceux du Système.

Votez pour votre bobard Diafoirus préféré : pour voter, il vous suffit de cliquer sur la barre verte de votre choix.

#1 - Jean-Yves Nau : « Gardasil : des effets tellement secondaires qu'on n'en parlera pas ! »
#2 - Chloé Hecketsweiler : « Contrefaçon d'Aspégic : un rapport qui ne coule pas de source »
#3 - Jean-Marie Montali : « Pas de complément d'enquête pour les compléments alimentaires ! »